Les Médiums et Voyants

[Traduction non révisée faite à la machine sans garantie d‘ exactitude]

Cette page et la suivante sont destinées à ceux qui sont devenus curieux, qui veulent en savoir plus sur ce qui se passe après la mort, sur l’au-delà. Ceux qui veulent savoir des choses qui vont au-delà de ce qui est rapporté dans des expériences de mort imminente ne peuvent pas éviter de traiter avec les médias.

Les médiums

Par « média » ou « média », on entend ici les médias humains, c’est-à-dire les personnes ayant des capacités spéciales de « média ». Ces médias humains servent de médiateur entre le monde terrestre et le monde d’un autre monde. Les médias électroniques tels que la télévision, les films et l’Internet, qui servent de médiateur entre les hommes, ne sont pas visés.

Il y a une âme au-delà de notre dimension. Comme le montrent les expériences de mort imminente, des mondes d’un autre monde et des êtres ou des esprits de lumière d’un autre monde vont au-delà de notre monde à trois dimensions. Il va donc de soi qu’il existe des moyens de communiquer avec ces êtres ou que certaines personnes peuvent avoir la capacité de communiquer avec ces êtres.

Vérifiabilité

Il est clair que nous entrons dans une zone qui n’est ni généralement reconnue scientifiquement, ni vérifiable. L’ésotérisme est en plein essor et au moins certains de ses intérêts économiques sont derrière lui. Le public et l’industrie du cinéma sont intéressés principalement pour des fantômes, des vampires et des zombies. Comment pouvez-vous trouver votre chemin entre l’astrologie télévisée, les charlatans et les vrais médias? Ceux qui, fondamentalement, se méfient de tout cela depuis le début et ne veulent pas se lancer dans cette aventure doivent simplement se contenter des récits d’expériences de mort imminente. J’entrerai dans la possibilité de révision plus tard.

Étant donné que je me rends compte que tous les lecteurs ne suivront pas sur cette page, je distinguerai clairement ici et ci-après les informations provenant de canaux terrestres normaux, c.-à-d. h., des rapports sur des êtres humains existants et entre des informations médiatiques transmises par des êtres spirituels d’outre-tombe. Ce qui est étonnant, toutefois, c’est que sur de nombreux points, les deux domaines s’harmonisent harmonieusement.

Tout le monde a des capacités « sensibles » qui peut même être une intuition particulière, peut-être une connaissance inexplicable sur l’état émotionnel d’une personne ( « le sixième sens ») ou un contact court télépathique à un événement spécial avec un apparenté. Certaines personnes ont des compétences « médiales », c’est-à-dire

Au-delà du contact: capacité à parler avec les âmes disparues et également avec d’autres êtres d’un autre monde. Cette conversation peut avoir lieu dans une conscience éveillée ou dans un état de transe.
Percevoir l’aura est une sorte de silhouette lumineuse colorée autour d’une personne, à partir de laquelle le médium peut tirer des conclusions sur l’état émotionnel ou même sur la santé d’une personne.

Compétences médiales peuvent être formés et éduqués. En outre, il existe des techniques spéciales pour affiner le sentiment il y a, surtout en Angleterre des écoles spéciales avec des programmes de formation pluriannuels, en partie pris en charge par l’Église anglicane. Très important pour un milieu pour apprendre la distinction entre leurs propres pensées et leurs propres systèmes de croyance et ce qui est rapporté de la vie après la mort est. La nature d’être au-delà du contact est telle que les êtres d’un autre monde peuvent voir principalement tout ce qui se trouve sur ce monde, y compris les pensées des personnes vivant sur terre, alors que les personnes vivantes ne peuvent que exceptionnellement voir, ressentir ou contacter des êtres d’un autre monde. Il a pour effet que ces médias personnes talentueuses doivent souvent se défendre contre une attaque de tentatives de contact d’au-delà. D’un autre côté médial doué doit constamment faire attention aux gens qu’ils ne sont pas considérés comme un fou et finissent dans un établissement psychiatrique.

Le travail le plus courant des médias est la consolation des contacts, d. h. Contacts des membres de la famille de personnes récemment décédées. Bien sûr, les médias sont souvent méfiants et incroyants. Pour éviter l’impression d’un jeu de devinettes avec des clients en question, de nombreux médias fournissent donc à ses clients des questions spécifiques, souvent même pas demander ce qu’il est tout au sujet – le sujet à être reconnu du contact au-delà. Les médias ne font que rapporter ce qu’ils ont appris des contacts d’un autre monde et ne posent que des questions auxquelles on peut répondre par oui ou par non. Pascal Voggenhuber (voir ci-dessous) ne fournit que la seule question « vous fait-il sens? » Sans aucun doute, cependant, un milieu ne vient pas, car il faut également choisir d’enregistrer dans le contact de vie après la mort avec une seule personne, et que les messages souvent pas linguistiquement ou littéralement sans ambiguïté, mais transmis symboliquement et picturalement.

Certains médias fonctionnent de telle manière qu’ils mènent simultanément la conversation avec le client ou le gardien et d’autre part avec le contact ci-après. Une méthode plus élégante consiste à ce que le média ne parle pas directement au client, mais indirectement, d. h. sur une personne qui leur est familière, qui n’est pas un médium en soi, mais qui dirige la conversation. Cela permet aux médias d’entrer dans une transe plus profonde, de découvrir des détails plus fins de l’au-delà et de mieux désactiver leurs propres pensées et systèmes de croyances.

Le défunt se révèle alors principalement à travers un détail que seuls les parents les plus proches connaissent, tels que les habitudes ou les détails de leurs vies antérieures, mais que ni le médium ni le compagnon éventuel ne peuvent connaître. Cela convainc les médias dans ces cas individuels de leurs clients. Bien entendu, il est très difficile, voire impossible, de fournir des « preuves scientifiques » en cours de route.

La plupart des médias travaillent ensemble avec un être familier dans l’au-delà qui filtre les contacts et empêche les contacts indésirables. Il s’agit généralement du soi-disant guide spirituel personnel du médium. Dans des cas particuliers, il existe également des contacts avec des êtres d’un autre monde qui peuvent répondre à certaines questions concernant la nature de l’au-delà, les différents niveaux, la situation spécifique du monde terrestre, etc., et peuvent également donner des instructions systématiques.

Maintenant la question se pose: comment une personne, qui n’est pas médiale, peut-elle se faire une opinion sur ce qui vient d’un médium de l’au-delà? Pour lui rien n’est vérifiable, souvent les rapports de Beyond s’écartent également des vues religieuses. Ceux qui sont familiers avec les expériences de mort imminente ont la possibilité de faire des comparaisons, à savoir si le monde d’un autre monde, décrit par la transmission de médias, coïncide, du moins en grande partie, avec ce que l’on sait des expériences de mort imminente. Une « vérité » ultime et universelle, irréfutable, n’est bien entendu pas réalisable de cette manière.

Malheureusement, de nombreux médias mêlent leurs reportages et leurs messages à des idées religieuses, qu’elles soient chrétiennes ou hindoues. Je ne peux moi-même pas reconnaître la « vérité ultime » dans aucune écriture religieuse et je crois que dans toutes les religions, les aspects humain et politique de pouvoir ont pris de l’ampleur.

Mon approche est la suivante: plus un rapport sur l’après-vie contient des éléments religieux qui peuvent être copiés d’anciens livres, moins je me fie au rapport. Les meilleurs reportages proviennent de l’expérience impartiale des médias.

Médias connus

Voici quelques médias connus auxquels je ferai référence à la page suivante sans prétendre à l’exhaustivité:

Rudolf Steiner 1861 – 1925, fondateur de l’anthroposophie, auteur de nombreux écrits souvent difficiles à lire. Il affirme avoir vu de nombreux liens dans l’au-delà de son propre point de vue. Je ne sais pas s’il a réellement eu un contact concret avec des êtres décédés ou d’un autre monde. Dans son système religieux, on peut constater une grande influence du mysticisme chrétien. Dans ses descriptions du monde extraterrestre, il attache une certaine dose de mysticisme, car il divise les composants spirituels de l’homme en sept unités, ainsi que le monde spirituel en sept niveaux. À mon avis, il ne faut pas tout prendre à la lettre dans ce qu’il écrit. Néanmoins, nombre de ses déclarations coïncident en principe avec d’autres rapports Beyond.


Edgar Cayce 1877-1945 USA, célèbre médium, auteur de plusieurs livres sur l’au-delà. D’après ce que j’ai lu, il décrit de nombreux exemples de contacts d’un autre monde, décrivant différents niveaux, décrivant des inventions et des plans conçus dans l’au-delà et destinés à notre monde. Il mentionne également des cas isolés où des âmes d’un autre monde retournent sur la terre (réincarnation). J’ai lu certains de ses livres il y a plusieurs décennies et je ne peux donc que citer de mémoire.

Jane Roberts 1929-1984, États-Unis, artiste, écrivain, médium reconnu et auteur de nombreuses œuvres. Elle avait un contact spécial avec un être d’un autre monde qui s’appelle Seth et lui a donné un enseignement systématique sur l’au-delà. De ce contact de nombreux livres ont été créés. La chose gagne en crédibilité parce que Seth a plongé dans des contextes scientifiques inconnus ou inaccessibles au médium de Jane Roberts. Le modèle du monde extraterrestre et mondain décrit ici est le modèle de Seth suivant. Ce modèle est l’un des plus précieux et est donc très intéressant car il est très structuré et détaillé. Si je cite à peine ce modèle dans les pages suivantes, c’est simplement parce que je n’ai pas personnellement lu les livres.

Lorna Byrne, n. 1955, l’Irlande, le seul média qui ait eu plus de contacts avec des anges que avec des personnes décédées, et ce dès l’enfance. Célèbre pour son livre « Angel in my hair ». Auteur d’autres ouvrages et conférences. Bien sûr, il fait le plus appel aux adeptes du christianisme. Sa vue est fascinante, montrant combien de fois les anges interviennent dans nos vies.

Alfred Ballabene, Vienne, médium contemporain autrichien, qui a acquis des connaissances principalement dans des expériences hors du corps. Sur son site Web, les découvertes du voyage astral et des rêves lucides de son professeur Guru Ananda sont publiées.

Pascal Voggenhuber b. 1980, la Suisse, au-delà des frontières de la Suisse médium connu, auteur de plusieurs livres et vidéos YouTube. Son mérite est avant tout les relations publiques. Son objectif est de faire connaître le monde des contacts d’au-delà à un large public. Dans ses vidéos YouTube, il clarifie certaines questions de compréhension sur les plans de destin, la réincarnation, la différence entre les anges et les personnes décédées, etc. Son modèle, cependant, n’est pas très détaillé.
Livre électronique Beyond Resort

Jenseits-Ressort, association germanophone à but non lucratif sous la direction de Peter Kirchner, adresse Web: beyond-de.com. L’objectif est de créer des contacts confortables et d’aider les âmes dans certaines situations problématiques. Peter Kirchner, lui-même sans média, travaille comme confident (« Pimp ») avec plusieurs médias spécialement sélectionnés et formés. Il attache une grande importance à la séparation des résultats de ses recherches de toute religion et à l’élimination des influences humaines individuelles. Cela va tellement loin que le client n’est pas présent aux réunions et que Peter communique en tant que personne de confiance via une discussion Internet avec le média en transe, de sorte que toute influence personnelle directe soit désactivée. Voici plusieurs livres (« Exploration de la création »), très systématiques, avec de nombreux exemples de séances d’après-vie autour de 2006. Malheureusement, les livres électroniques du département d’après-vie ne sont disponibles qu’en allemand. Une tentative de transfert dans le monde anglophone a échoué faute de résonance. Dans ses récits détaillés et systématiques de l’au-delà, Kirchner évoque les expériences de rencontres de lui-même ou de son épouse avec trois êtres différents d’un autre monde. Il cite en partie les livres et les rapports de Seth / Jane Roberts. Le modèle du monde extraterrestre et mondain présenté dans le département d’après-vie est appelé le modèle Sara, du nom de l’enseignant extraterrestre le plus contacté.

Laisser un commentaire