Le Message

Quel message les expériences de mort imminente nous transmettent-elles ? De très nombreux signes indiquent qu’il ya une âme indépendante du corps, et à mon avis cela est également démontré par des observations vérifiables. Si les parties de l’expérience de la mort imminente, qui se réfèrent à une vue á notre monde à partir de l’au-delà sont vrai, alors je vais sur l’hypothèse que les autres parties qui se refèrent à l’au-delà uniquement et qui pour nous ne sont pas vérifiables en aucune façon, correspondent de même à une réalité. Bien sûr, on ne peut ni doit pas croire tout ce que vient prétendument de l’au-delà. Qui veut vérifier cela ne peut que recueillir et comparer les rapports de expérimentés, les rapports des médias (ceux qui sont capables de percevoir dès l’enfance les âmes des personnes mortes ou parfois des anges) et les rapports d’autres révélations. Où il y a des déclarations communes, au moins ceux peuvent être considérées comme vraies.

Pour les expérimentés l’expérience de l’au-delà est un tournant poignant et profondément drastique. Mais ce ne sont que 4-5% de la population. Cependant, les autres personnes sont, quand ils s’occupent d’elle, « infecté » par ce message et peuvent tirer un bénéfice similaire.

Et voici le message librement dit

Nous ne sommes pas seuls. Nous sommes entourés par un monde invisible. Des êtres de lumiére (anges) nous voient, nous connaissent, prennent aussi soin de nous, bien que nous ne le remarquons pas. Notre vie sur terre est seulement une petite partie de notre existence. Nous avons un passé long et riche, déjà avant notre naissance. Notre vie sur terre est une tâche que nous avons posé nous-mêmes ou qui a été développé en collaboration avec des guides spirituels. Dans tous les cas, nous avons voulu cette tâche. L’objectif principal est de développer nous-mêmes, nos capacités mentales, notre capacité d’aimer. Nous sommes beaucoup plus que nos corps. Nous sommes une âme, qui est un être de l’au-delà, avec une conscience très grande et riche. Tandis que nous vivons sur terre, cette conscience est très limitée. Nous ne nous souvenons pas des êtres que nous connaissons dans l’au-delà, ni de notre vie précédente. Pourquoi est-ce ainsi? Notre conscience terrestre se concentre entièrement sur ce monde en trois dimensions. Nous vivons dans un monde avec un ecoulement strict du temps, avec des liens apparemment directs de cause à effet. Nous sommes posés à un lieux duquel nous ne pouvons nous éloigner qu’avec difficulté.  Encore et encore nous sommes placés face à de nouveaux défis. Nous sommes toujours obligés de décider une action. Ce monde nous oblige à prendre des responsabilités et à agir de façon responsable. Ceci est la clé, sur laquelle nous pouvons continuer à développer. Le créateur de ce monde veut ainsi que nous nous concentrons sur cette terre et que d’habitude nous ne percevons pas les autres dimensions, l’au-delà et les êtres de l’au-delà qui nous entourent. Ce sont les conditions très spécifiques dans notre monde, que nous avons pris pour acquis désormais.

Et voici quelques détails particuliers:

1. La mort est pas la fin

La mort est une transition. Lorsque le corps meurt, l’âme ne meurt pas dans le même temps, elle est même immortelle selon de nombreux rapports. En effet l’expérience de la mort imminente n’est pas la mort réelle et achevée. Mais les parents décédés et des êtres spirituels disent toujours aux expérimentés de la mort imminente qu’on se retrouvera bientôt (après la mort physique).

Rien de ce que nous avons appris dans ce monde dans la vie, est perdu. Cela vaut particulièrement pour ce que nous avons appris à aimer des êtres humains, pour ainsi dire, « la compétence sociale».

Ainsi la mort est la fin du corps, un départ du familier au monde, pour les parents toujours une perte douloureuse. Elle est aussi pour la personne concernée la fin d’une phase de développement. Mais elle n’est pas la fin de tout. Presque tous les expérimentés n’ont plus peur de la mort après. Et qui s’engage de manière intensive avec ce sujet et lit certains rapports ou livres à ce sujet, est infecté et va aussi perdre la peur de la mort. C’est bien sûr encore un sens de la responsabilité de sa propre vie et la vie des autres, il n’a rien à voir avec la négligence et donc rien avec vouloir témérairement mettre sa vie en danger.

2. Il y a un Dieu

Aucun des experimentés se doute de l’existence de Dieu. Certes il a senti l’amour surnaturel et a vu la lumière surnaturelle. Questions théoriques si Dieu est une personne ou une trinité ou un principe ou s’il est en dehors de nous, ou si nous sommes finalement un part de lui, ces problèmes disparaissent dans une telle expérience, parce que Dieu est incompréhensible pour nous tous. 1000 pages de traité théologique ne peuvent pas remplacer une seconde dans laquelle on a ressenti Dieu.

Les noms ne jouent pour les êtres dans l’au-delà pas d’importance. Et il n’a pas d’importance s’il est appelé Dieu, Yahvé, Allah, Elohim, Brahman, Vishnu, ou autrement. Par beaucoup d’expérimentés et de personnes qui s’engagent de ce sujet de manière intensive il est souvent appelé «la lumière».

Exemples:

  • vision de Dieu imprimée de façon chrétienne NDERF 961 Paragraphe 4 phrase 9, en anglais, parce qu’il n y a pas de traduction français
  • Le Dieu tout-englobant, la lumière, Source des êtres NDERF 2140 paragraphe 8 phrase 9 + paragraphe 9
  • Le Dieu non perceptible pour nous NDERF 3648, paragraphe 13

3. Nous ne sommes pas seuls

Presque tout experimenté apprend les liens étroits avec de nombreux autres êtres. Au cours de notre vie sur terre nous ne sommes pas conscient de ce lien. Ainsi que tout expérimenté est accompagné par un ou plusieurs êtres déjà dans sa revue de sa vie et sur son chemin dans le vestibule de l’au-delà qui le guident et l’aident dans des situations difficiles, ainsi chaque âme est accompagné d’un ange gardien ou guide spirituel pendant sa vie sur terre. La plupart du temps nous ne le percevons pas, parfois nous nous étonnons sur des coïncidences supposées.

Exemples:

  • Expérience d’un ange gardien et enseignant. Voir NDERF 7210, paragraphe 20
  • 2 anges gardiens comme compagnons NDERF 961 paragraphe 2, en anglais, parce qu’il n y a pas de traduction français
  • Ami spécial ou ange gardien NDERF 622, paragraphe 8

4. Le tribunal c’est nous

Très souvent, l’EMI comprend une revue de sa propre vie. Cette rétrospective est très détaillée, non seulement on rencontre ce qu’on a fait et dit, mais même ce qu’on pensait. Et on expérimente maintenant toujours les deux côtés, ce que l’on a ajouté à un autre (de bon ou mauvais), et comment l’autre personne l’éprouve joyeux ou en souffrance. On voit alors ses erreurs et sent ses effets de façon concrête. K. Ring décrit dans son livre «Lessons of the light» («Les leçons de la lumière») un homme qui a battu quelqu’un il y a quelques années et lors de son EMI sent chaque poinçon, comme s’il l’aurait reçu lui-même. Cela peut être tellement déprimant pour certaines personnes qu’ils ne peuvent pas le supporter et doivent être réconfortés et renforcé de manière émotionnelle par un être de lumière, c’est pire que l’enfer. L’être de lumière, qui l’accompagne habituellement ne le condamne, mais le rassure plûtôt. Chacun juger sur sa vie lui-même, il ne nécessite aucune autre juridiction. Cela peut être l’enfer, peut-être c’est encore l’enfer réel.

Et l’idée seule que nous allons tous faire cette revue de la vie, a un effet éducatif fort sur notre pensée et nos actions. Probablement plus que la crainte du stricte «Jugement dernier» prêché dans de nombreuses religions.

L’au-delà – le ciel – a plusieurs niveaux, selon certaines traditions sept, peut-être plus, peut-être il n’y a pas de distinction très claire. Mais il faut être prêt en interne, il faut avoir développé un certain niveau de capacité d’aimer pour pouvoir entrer dans un certain niveau céleste. Ne pas tout est «librement accessible».

Exemple: niveaux celestes différents NDERF 7210, paragraphe 21

5. La vie a un sens

Nous entendons dans beaucoup de rapports EMI, que notre vie est de répondre à un but déterminé. Ce but peut être d’apprendre de nos erreurs pour atteindre une plus grande capacité d’aimer, d’aider aux autres, d’élever certaines âmes qui seront nos enfants et bien d’autres. La vie, sa longueur et son cours est prévu dans l’au-delà avant la naissance par nous-mêmes et notre ange gardien. Une fois que nous sommes nés, nous oublions le plan et le fait que nous étions déjà engagés nous-mêmes dans l’élaboration du plan dans l’au-delà. L’oubli semble être une condition nécessaire. Certaines personnes ont une certaine «idée» de ce qui les attend encore dans la vie. Il y a des stations prévues de la vie, mais il n’y a pas de contrainte. Il y a beaucoup de liberté pour se déployer. Le respect de la volonté libre de l’homme joue un rôle très important dans l’au-delà.

Exemples:

  • Chemin de vie projeté NDERF 7961 paragraphes 7 + 8
  • interaction harmonieuse des chemins de vie de plusieurs personnes NDERF 3625, paragraphe 6, phrases 1-3
  • les stations prévues de la vie avec espace pour la volonté libre NDERF 3697 paragraphe 3, prases 15-19
  • Choix du plan de vie, le but principal de l’amour NDERF 3649 text à la fin à la quesion « Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière… »

6. Nous vivons plusieurs fois (réincarnation)

Alors que dans notre vie terrestre nous avons au plus seulement un aperçu de naissance à la mort, nous avons dans l’au-delà ou souvent dans une EMI un aperçu sur plusieurs vies sur terre, sur plusieurs phases de vie dans l’au-delà entre les vies terrestres et probablement aussi sur des phases de développement dans différents parties du monde de l’au-delà.

Exemples:

  • Les anges qui aident á la réincarnation NDERF 2038, paragraphe 10, phrases 1-2
  • Choix pour une réincarnation NDERF 3735, paragraphe 3 phrase 18-26
  • La vie terrestre comme une école NDERF 3637 paragraphe 1 phrase 12
  • Couplage de toutes les expériences de la terre NDERF 3637 Question sur le circuit à des scènes du passé

Laisser un commentaire