La capacité visuelle des aveugles

Peut-on expliquer scientifiquement qu’un aveugle peut voir visuellement et de manière immagée pendant une expérience de mort imminente? Voici d’abord quelques conditions de base:

Outils biologiques pour voir

Pour voir, il faut beaucoup plus que deux yeux sains. Evidemment la cornée, le cristallin et la rétine, le corps vitré et le nerf optique doivent être intactes. L’image est ensuite projeté sur les rayons visuels sur le cortex visuel primaire (zone striée, zone V1 ou de Brodmann 17). Puis l’image sera traité dans le cortex visuel secondaire adjacent (aire de Brodmann 18) et le cortex visuel supérieur (région 19 de Brodmann) afin d’identifier des formes, des images, visages et bien plus encore. Les défauts constatés dans le cortex visuel primaire produisent une soi-disant « cécité corticale », c’est-à-dire que malgré la santé des yeux on ne peut rien voire. S’il y a des défauts dans les organes du cortex visuel secondaire et tertiaire, il y a des formes de cécité corticale partielle. Par exemple, il y a des gens qui ne peuvent pas distinguer des formes géométriques comme le cercle ou triangle, et il y a d’autres personnes qui par exemple ne reconnaissent ou n’identifient aucuns visages en raison d’un autre défaut cortical.

Le développement est nécessaire pour voir

Cette structure compliquée doit se développer dans les premières années de la vie. Elle peut se développer seulement dans un appareil visuel sain. Le petit enfant combine les impressions qu’il reçoit par les yeux, les oreilles, le tâtonnement par la main et en marchant et parcourant une distance. Cela crée une imagination visuelle dans le cerveau. Si quelqu’un alors est aveugle dès sa naissance, il ne peut pas développer une imagination visuelle, ces parties du cerveau sont en friche. Des études ont montré que des gens qui vont aveugles avant la 5ᵉ année de vie ne peuvent développer aucune idée de la vision, de la lumière et de l’ombre etc. dans leur vie. Même si une personne ne peut rien voir pendant de nombreuses années en raison d’une maladie des yeux, ces régions du cerveau regressent. Le cerveau est plastique, c’est-à-dire il s’adapte constamment à ce qui est nécessaire dans la vie quotidienne. Quand on plâtre le bras, dans le cerveau la zone de sensation et du mouvement pour ce bras regressent, cela a été prouvé avec les tests de spin nucléaire. Et si le plâtre n’est retiré qu’après deux mois, l’homme a besoin de quelques jours, des semaines et des mois jusqu’à ce qu’il retrouvera son habileté et sa force d’autrefos. Dans ce cas, les zones du cerveau peuvent developper de nouveau.  Chez un aveugle la capacité d’audition et du toucher augmentent énormément, les zones correspondents du cerveau augmentent. Une personne doté d’une vision normale ne pourrait jamais lire le Braille, qui est fondé uniquement sur le sens du toucher.

Peut-on opérer la cécité ?

Ceci tu peux lire de façon très vivante dans ce rapport en francais: « Retrouver la vue et… apprendre à voir ». C’est un homme appelé Mike May, qui a subi une blessure grave à la troisième année de vie par une explosion, ainsi qu’il allait totalement aveugle. Il faisait très bien face à la cécité et faisait même du ski. A l’âge de 46 ans une nouvelle cornée a été plantée à son œil droit, dont la transparence pourrait être maintenu par certaines cellules souches. Une vision excellente de le œil a été restaurée ainsi, mais l’homme eut d’énormes difficultés à reconnaître les objets : il ne peut distinguer aucune boîte de Coke d’une pêche, ne peut pas reconnaître sa femme, ne peut pas distinguer un ombre d’une marche, etc.. Cet homme peut s’orienter encore mieux avec les yeux fermés qu’avec un œil voyant mais doté de cecité corticale. Et ceci bien que son cortex visuel pourrait se développer au moins un peu dans les trois premières années de vie.

Kenneth Ring décrit un homme, qui a reçu une greffe de cornée après une cécité acquise à un age plus tardé. Le cortex visuel avait regressé au cours des années. L’homme ne pouvait même deux ans après la greffe toujours pas voire, c’est-à-dire il ne pouvait toujours pas reconaître des objets familiers, et il s’est suicidé prétendument en désespoir de sa cécité corticale.

Que voit un aveugle dans son rêve?

Un né aveugle vit dans un monde complètement différent. Il n’a aucune idée de la couleur, aucune idée de la lumière et l’ombre, aucune idée de toute forme ou de l’apparition extérieure d’un homme. Il sait exactement comment se sentent les surfaces et les faces en tâtonnant. Ses rêves sont faits d’impressions acoustiques et tactiles, il ne peut rien voir dans ses rêves, parce qu’il ne sait pas ce qu’ est la vision picturale, parce qu’ il n’a aucune zone pour la vision dans son cerveau. Et pour cela un aveugle-né ne peut pas halluciner quelque chose de visuel. Selon la conception moniste neuroscientifique tous nos fantasmes ont pour origine des impressions et des souvenirs que nous avions une fois et sont stockés dans notre cerveau, ils ne peuvent pas venir d’ailleurs. Un homme aveugle ne peut même pas développer le fantasme qu’il puisse voir s’il n’a jamais vu dans sa vie.

Que voient les aveugles pendant leur experience de mort imminente?

Si maintenant les gens capables de voir quittent leur corps pendant une expérience de mort imminente et peuvent voir à l’exterieur de leur corps, à savoir sans leurs yeux, d’une manière transcendentale, comment en est-il alors avec les nés aveugles?

La réponse a été étudiée à plusieurs reprises. La plupart des personnes aveugles ont une sorte de vision au cours d’une expérience de mort imminente. Kenneth Ring a rapporté dans son livre de 1999 sur 31 cas de personnes aveugles avec des expériences de mort imminente dont 14 sont nés aveugles. Alors 15 aveugles et 9 nés aveugles ont rapporté des perceptions visuelles pendant leurs expériences de mort imminentes ou leurs expériences hors du corps.

Exemples pour la vision des aveugles pendant leur experience de mort imminente

Le cas le plus connu de l’étude de Ring: Vicki Umipeg (née Noratuk) avait en 1973 à l’âge de 22 ans un accident de voiture et au cours d’une opération ultérieure une expérience de la mort imminente. La particularité est que Vicki Umipeg était aveugle de naissance et l’est encore. Elle rapporte qu’elle a vu dans son expérience de mort imminente. Elle a vu son propre corps allongé sur la table d’opération. Du à son aveuglement, elle n’avait jamais pu voire son propre corps et alors ne l’a pas reconnu. Seulement quand elle a vu la bague de mariage sur son doigt, elle a conclu que ce corps devrait être elle-même. Elle pouvait voir qu’on avait rasé une grande partie de sa longue chevelure pour la chirurgie crânienne, et cela l’a ennuyé. Elle aurait perçu tout cela avec un oeil spirituel, comme si elle aurait pu voir. Dès son retour à son corps, elle est restée aveugle.

Video You tube: « Durant une EMI, même les aveugles voient! Cas Vicky Umipeg »
Article à lire: Non-voyants, malvoyants et voyants, tous égaux devant une NDE(EMI)

Voici des perceptions inexplicables des aveugles pendant une expérience hors-corps ou expérience de mort imminente (la plupart des exemples sont cités de « Mindsight: Near-death and out-of-body experiences in the blind » par Kenneth Ring et Sharon Cooper en 1999, les numéros de page se réfèrent à la traduction allemande « Wenn Blinde sehen – Mindsight », Santiago-Verlag, 1ère édition 2011. Les noms entre guillemets sont des pseudonymes, les vrais noms sont connu à l’auteur):

« Nancy » (pseudonyme) pouvait reconaître deux hommes dans le couloir de l’hôpital à un moment où elle était déjà aveugle en raison d’une complication d’opération (Mindsight p.119)

Une patiente de Ingegerd Bergström qui était tellement aveugle depuis 10 ans qu’elle ne pouvait pas voir son propre évier de cuisine, pendant une expérience de mort imminente lors d’un arrêt cardiaque pourrait voir clairement que les plats sur son évier n’était toujours pas lavés (Mindsight p.117)

« Carla », sevèrement malvoyante dès la naissance, était capables de regarder au cours d’une EMI les lignes sur les moniteurs de la salle d’opération (Mindsight p.95). Elle pouvait voir clairement la structure du plafond chez son ami lors d’une EHC. Un jour plus tard elle à vérifié l’exactitude de la structure vue à l’aide du toucher (Mindsight p.107). Pendant une autre EHC elle pouvait lire la plaque signalétique d’une infirmière inconnue à elle (Mindsight p.109).

L’aveugle « Cheryl » pouvait voir au cours d’une EHC son amie vivant dans une maison éloignée dans sa salle de bain et pouvait décrire plus tard cette salle de bain avec précision (Mindsight p.112).

« Frank », aveuglé depuis 10 ans, pouvait  au cours d’une EHC décrire la couleur et le design d’une cravate qu’une connaissance lui avait acheté récemment sans lui décrire l’apparence (Mindsight p.114)

Les personnes aveugles eux-mêmes sont tous convaincus qu’ils pouvaient voir véritablement au cours de ces expériences d’une façon inexplicable. Ils ont d’abord été stupéfaits sur ses nouvelles capacités de perception. Ceux qui sont nés aveugles rapportent une perception visuelle, qu’ils n’avaient jamais fait dans leur vie et ne connaissent pas de leurs rêves (les nés aveugles ont des rêves sans images visuelles). Les personnes avec cécité acquise ont indiqué qu’ils pouvaient au moins voir aussi clairement que dans les jours avant qu’ils avaient perdu leur vue.

Comment les aveugles peuvent voir?

Comment alors pourrait la science conventionnelle expliquer ce phénomène? Il y a une sorte de remplacement de vision, une perception de lumière ou de couleur sur la peau. Mais ce remplacement de la vue doit d’abord être entraîné de long et n’est pas disponible soudainement pendant un arrêt cardiaque. Et il ne fournit que des impressions vagues et ceci uniquement lorsque les objets sont très près de la peau. Jamais un aveugle ne peut atteindre avec ce substitut une vision claire de la distance, de sorte qu’elle est décrit dans les expériences de mort imminente. Peut-être que même ces capacités de substitut visuel sont en effet une «vision de l’âme ».

Conséquences si les aveugles voient

Si donc maintenant une femme née aveugle a rapporté une capacité à voir dans l’expérience de la mort imminente, alors il n’existe de la part neuroscientifique matérialiste absolument aucune approche pour une explication. Il est totalement impossible qu’un né aveugle développe la moindre idée de voir. Il est totalement impossible pour un né aveugle dans la situation d’un arrêt cardio-vasculaire puisse voir dans n’importe quelle forme.

De nombreux scientifiques disent qu’on ne peut et ne pourra jamais prouver l’existence d’une âme indépendante (non pas la «psyché»), une âme qui peut quitter le corps, ou un monde au-delà. Mais on ne peut non plus prouver que cela n’existe pas, cela ne marche en principe pas par des raisons de la logique, car une seule contre-preuve suffirait pour l’annuler.

La science, c’est maintenir l’esprit ouvert pour regarder les évènements de notre monde pour décrire et expliquer et eventuellement d’en tirer les conséquences. Ces faits peuvent maintenant être expliqués par l’hypothèse dualiste, en reconnaissant l’existence d’une âme indépendante. Qui contredit ici doit faire une explication raisonnable comment les faits décrits ici peuvent être expliqués par la vision du monde moniste. Ces faits sont comme le télescope de Galilée, lequel les gens d’église ne voulaient pas utiliser pour voir les 4 lunes de Jupiter, parce que d’après l’avis d’autrefois il ne devait pas exister a part de la terre d’autre corps céleste encerclé d’autre corps ou lunes.

Pour celui qui veut encore insister sur sa vision moniste du monde, ne reste que l’assertion que tous ces rapports provenant du monde entier, recueillies par des enquêteurs différents, auraient été inventés. Je trouverais cela sur un plan de l’objectivité pas très logique. Mais tout le monde soit autorisé à avoir la conviction dont on a besoin pour sa stabilité mentale.

Nous avons une âme non matérielle et cette âme peut avoir des perceptions comparables à la vision. Celles-ci diffèrent de la vision biologique par 2 yeux sains: à savoir certains des concernés de EMI ou EHC rapportent qu’ils ont une vue de 360 ° d’une manière inhabituelle et qu’ils voient au cours d’une EMI simultanément vers l’avant, vers l’arrière, à droite et à gauche et en haut et en bas. D’autres rapportent que la vision de l’âme est plutôt une sorte de savoir intérieure, une perception avec le « Moi », qui fournit néansmoins des images très détaillées, même sur une distance éloignée.