Détails

La numérotation d’Einstein des dimensions pour le très précis :

Qui veut savoir exactement : dans la théorie d’Einstein, notre monde n’est pas en trois dimensions mais quadri-dimensionnel, parce qu’il prend le temps comme quatrième dimension ajoutée. Il parle d’une structure quadri-dimensionnelle d’espace-temps et a calculé que cette structure est courbée dans une autre dimension, donc dans une cinquième dimension, à savoir une dimension d’espace. La 4ᵉ dimension géométrique (ou 4ᵉ dimension spatiale) est donc la 5ᵉ dimension après numérotation d’Einstein pour l’univers, parce que dans l’univers, le temps joue un rôle important.

La numérotation des dimensions est un peu difficile. Cela dépend de comment nous trions les dimensions de l’espace et le temps. Pour notre monde actuelle, la numérotation est claire, d’abord les 3 dimensions spatiales, ensuite la dimension de temps. Et si nous ajoutons une dimension spatial, qui nous avons calculé mais que nous ne percevons pas avec nos sens, c’est juste la 5ᵉ dimension. Mais si nous étions au courant de 5 dimensions, c’est-à-dire si nous percevrons 5 dimensions dans la vie quotidienne, nous les trierons probablement de manière différente: d’abord les 4 dimensions spatiales, ensuite le temps comme 5ᵉ dimension.

(retour au texte)

12 éléments de l’expérience de mort imminente d’après Jeffrey

et la fréquence d’occurrence dans son étude

  1. expérience de hors-corps 75 %
  2. perceptions plus aigues 74 %
  3. sentiments et émotions intensives et généralement positifs 52 %
  4. Entrant dans ou passage par un tunnel de 34 %
  5. Rencontre avec une lumière mystique ou radiant 65 %
  6. Rencontre avec d’autres êtres, soit ou des êtres mystiques ou des parents décédés ou des amis 57 %
  7. Le sentiment que le temps ou l’espace ont changé de 34 %
  8. Revue de sa propre vie 22 %
  9. Entrée en mondes surnaturels (« célestes ») 52 %
  10. Rencontre avec ou apprentissage des connaissances spéciales 31 56 %
  11. Rencontre avec un obstacle ou frontière 31 %
  12. Retour volontaire ou involontaire au corp 58 %

Classification selon Kenneth ring : 5 phases

  1. la phase affective : joie, bonheur (60 %)
  2. Abandonnant le corps (37 %)
  3. environnement sombre et paisible (tunnel) (23 %)
  4. lumière vive (16 %)
  5. dimension supraterrestre (musique, réunion avec des défunts) (10 %)

3 catégories selon Michael Sabom

  1. aspect autoscopique, abandonnant le corps, en observant la réanimation (53 %)
  2. aspect transcendant (lumière, communiquer avec d’autres êtres) (environ 50 %)
  3. Combinaison de caractéristiques de la 1. et 2. Catégorie (20 %)

Bruce Grayson : les 4 composantes

(retour au texte)

Les 8 cas du Moi et les parties du cerveau :

  • le moi du corps (lobe pariétal)
  • le moi de localisation (lobe pariétal)
  • le moi de la perspective (centre du monde expérimenté ; lobe temporal inférieur droit)
  • le moi comme sujet d’expérience (lobe temporal inférieur droit + amygdale et autres centres du système limbique)
  • le moi d’auteur et de contrôle (responsabilité propre)
  • le moi autobiographique (le moi créé par le récit)
  • le moi autoréflexive: penser à soi-même
  • le moi moral : la conscience morale

(retour au texte)

Remplacement de vision chez les aveugles et la difference à la vision pendant l’EMI:

Vision des aveugles : découvert par L. Weiskranz dans les années 1970. C’est la capacité de personnes aveugles de saisir un objet inconnu dans la bonne direction et avec la position de main correcte. Des stimuli visuels (venant de la peau ?) sont dirigées vers des regions du cerveau à l’extérieur du cortex visuel. Cette perception est inconsciente. Différence à la EMI: la « vision des aveugles » n’est aucune vision claire, les objets ne peuvent pas être décrites verbalement.

Perception dermo-optique (Romain 1920) : des impressions spatiales tridimensionnelles par la peau. La salle doit être claire, pas un obstacle pour la vue, la peau doit être découverte autant que possible. Il faut un processus d’apprentissage, initialement seuls les objets près de la peau peuvent être détectées. Les couleurs peuvent être  « senties » plus fréquemment que par hasard. Il faut une santé physique et une forte concentration. Mais l’âme peut voir à travers les murs, les gens ont été couverts ou habillés, la vue est immédiate et sans apprentissage.

La vision extra -culaire (Jacobi Grinberg-Zylberbaum) : vision des enfants de moins de 15 ans, qu’après des exercices de visualisation et de médiation

(retour à la capacité visuelle des aveugles)